Festival Les Turbulents

Le Mercredi 16 Octobre 2019 à 19H30 par Théâtre et compagnie de l'Iris
Théâtre de l'Iris

Festival Les Turbulents

11e édition


Plate-forme de la jeune création


Du 14 au 19 octobre 2019

> Du lundi au samedi à 19 h 30


Deux spectacles chaque soir

Intermèdes & Restauration sur place



Consacré à la jeune création théâtrale, le festival Les Turbulents accueille les premiers spectacles de jeunes diplômés des conservatoires et écoles d'art dramatique de la France entière (DET, diplôme d'études théâtrales).

Offrant au public un aperçu instantané de ce que peut être la création aujourd’hui, il donne à voir l'audace, l'énergie et l'imagination dont sont porteurs ces artistes de demain.

Depuis sa création, plus de 100 spectacles ont été présentés : projets en début de structuration mais aussi premières expériences scéniques ou pièces plus abouties.

Par cette programmation éclectique, le Théâtre de l'Iris apporte son soutien aux parcours de professionnalisation des artistes émergents et offre à son public un espace d'expérimentation et un regard sur une créativité turbulente.


Mercredi 16 octobre, à 19 h 30


1ère partie – La nuit des fantômes

Projet porté par Bazil FENOT

Conservatoire à Rayonnement Régional d'Aubervilliers


Ce spectacle est une fête foraine. Un théâtre des sensations, des images. Un théâtre qui voyage. Un moment de partage avec le public sans pédagogie, où chacun peut se raconter sa propre histoire. Une fenêtre par laquelle s'évader.

Ici le plateau est vu par le prisme d'une superstition, qui dit que des fantômes habitent les murs, et qu'ils remontent sur scène les soirs de relâche pour y jouer leur propre pièce.


2ème partie – C'était écrit

Projet porté par Jean-Charles Peron

Théâtre de l'Iris / ENMDAD de Villeurbanne


La passion est un feu qui peut bâtir et qui peut détruire.

Jacqueline aime Mathilde à la passion, à sa manière, la manière Flamenco. Et cette passion ne peut pas être remise en question. Mais Mathilde n’y répond pas totalement et Jacqueline n’est pas capable de l’admettre. Toutes les promesses qu’elle a tenues, elle ne peut pas les reprendre, en amour comme en politique. Même si cela mène irrémédiablement à la rupture. Mais ce déchirement serait-il un mal ?


Festival Les Turbulents